Skip to content

Le tunnel de l’Albespeyres

31 mars 2013

Le tunnel de l’Albespeyres situé au lieu dit du même nom, commune de Prévenchères (48), entre les gares de Villefort et La Bastide est un tunnel ferroviaire sur la ligne des Cévennes de la Compagnie PLM (Paris Lyon Méditerranée), cette ligne permettait une liaison entre le centre de France (Clermont Ferrand) et le sud (Nîmes et Ales).

Cette portion de ligne et les nombreux ouvrages nécessaires (viaduc, tunnel…) sont  l’oeuvre de l’ingénieur en chef de la PLM, Charles Dombre.

Les travaux ont commencé vers 1865 et ont duré 3 ans.

ouvrier mineur vers 1900 Carte postale, circa 1900. FPE 1801 (63) – Médiathèque de Saint-Etienne. http://www.memoireetactualite.org

ouvrier mineur vers 1900 Carte postale, circa 1900. FPE 1801 (63) – Médiathèque de Saint-Etienne. http://www.memoireetactualite.org

Mon ancêtre Jean Pierre Roux (1845-1927), a certainement quitté la petite ferme de pourcharesses et avec lui ses descendants à cette occasion car ces constructions nécessitaient une main d’oeuvre importante. Je retrouve des actes ou il est mentionné comme étant cultivateur et d’autres « poseur de chemin de fer ».

Ariste Viguié  a réalisé une visite de cette nouvel ligne, en 1869, il rédige son compte rendu et le présente (on peut trouver ce texte sur le site Gallica), voici quelques extraits :

Quand un grand chantier s’ouvre, qui nécessite la présence d’un grand nombre d’ouvrier 500,800,1000 comme un tunnel, alors il s’improvise un village comme ceux que nous avons vus à Albespeyres et à Prévenchères. Ces constructions, éphémères et destinées à disparaître après les travaux sont l’oeuvre des cantiniers qui logent et nourrissent les ouvriers. Généralement les ouvriers sont logés chers et mal. Les ouvriers mineurs travaillent 8 heures de suite, à peu près sans intervalle de repos, ils gagnent 5 francs. Les autres ouvriers travaillent 12 heures, il n’y a pas de paye inférieur à 3,50 francs. Il y a bon nombre de travailleurs qui font des économies notables, s’ils sont sages et rangés. D’autres , au contraire, sont l’imprévoyance même; ils ne se plaisent que dans cette vie errante, pénible et dissipée; ce sont les bohèmes du travail.

Parlons un peu plus du tunnel en lui même, 1500 mètres de long et creusé dans le granit, chaque mois le percement se prolonge de 8 mètres par attaque. Le tunnel a couté 2 millions de Francs. Les opérations sont analogues à l’extraction du charbon mais ce qui rend la tache beaucoup plus difficile, c’est le manque d’aération.

Tunnel de l'Albespeyres et usine d'aération.

Tunnel de l’Albespeyres et usine d’aération.

Mais une fois la mise en service, il s’avéra que l’aération restait toujours un point noir car la fumée dégagée par les locomotives etouffait les cheminots, provoquait des évanouissement, une usine d’aération fut donc construite en 1904, elle resta en fonction jusqu’aux années 50.

Panneau rare signalisation source http://forum.e-train.fr

signal rare  source http://forum.e-train.fr

Désormais plus de chemin de fer à vapeur mais il semblerait qu’aujourd’hui encore cet endroit soit réputé pour son manque d’air et les risques pour le fonctionnement des moteurs d’ou ce signal très rare qui autorise le conducteur à faire marche arrière en cas de problème.

Publicités

From → Roux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :